L'A.N.B.F Association Nantaise de Boxe Française

HISTORIQUE

L’ANBF et la salle Coidelle, deux institutions nichées en plein coeur de Nantes. Cachée dans cette bâtisse ancienne, l’école de Savate boxe française semble se faire toute petite au premier étage, entre les judokas du Dojo Nantais et les gymnastes de la Nantaise, sous les poutres teintées de bleu, offrant un mélange de couleurs totalement kitsh. La salle libère des odeurs d’un autre temps, vieux bois, vernis usé. Un cadre qui ne serait parfait pour aucune autre activité, mais idoine pour la savate.

Créée le 17 mai 1974, sous l’impulsion des frères Plassard et Bourgeon et de Loïc Allain, l’Association Nantaise Boxe Française cultive cet art d’exister, discret mais plein d’activité. Plus ancienne institution de la discipline dans la cité des Ducs, elle a contribué à en créer d’autres pour asseoir sa discipline à Nantes.

La salle d’entrainement

En loisir, première vocation, mais aussi en compétition. Les premiers titres nationaux ne tardent pas à venir agrémenter la réputation naissante de l’Association, dès 1978 par l’intermédiaire d’Alain Guillard. Ni le nombre d’adhérents (plus de 200 en moyenne), jamais démenti jusqu’à aujourd’hui, qui en fait l’un des premiers clubs français. Après la période 90-95, sombre au niveau des résultats, l’ANBF semble retrouver une seconde jeunesse, au travers de ses…jeunes.

Thierry Bocquel, entraîneur, et Christian Besse, président du club, sont arrivés, accompagnés du porte-drapeau Brigitte Champion, dont le titre national éponyme a relancé le secteur compétition. Animés d’une forte volonté de pérenniser le club, les dirigeants ont en effet pris en main la formation de moniteurs et des futurs dirigeants chez les jeunes. Convivialité et nouvelle génération de compétiteurs donnent aujourd’hui du dynamisme à l’ANBF, qui réunit loisir et combat sous la même bannière de la passion de ce sport, avec la perspective de grandir encore dans les prochaines années…